Quelques pistes pour isoler sa maison

Isolation ouate de cellulose

Désirant à tout prix faire baisser ma facture d’électricité, j’ai fait venir un diagnostiqueur professionnel pour qu’il fasse une évaluation de la performance énergétique de mon logement. Et les résultats du diagnostic parlent d’eux-mêmes : je dois refaire l’isolation de la maison.

Pourquoi bien isoler sa maison ?

Ce n’est pas parce que la Réglementation Thermique 2012,dite RT 2012, ne concerne que les logements construits à partir du 1er janvier 2013, qu’il ne faut pas se préoccuper de l’isolation de sa maison ou de son appartement. L’objectif de cette règlementation est, avant toute chose, de promouvoir les Bâtiments Basse Consommation ou BBC.

Me concernant, dès qu’il est question de réaliser des économies sur ma facture d’énergie, la question ne se pose plus. Et pour m’assurer que mon logement est bien isolé, j’ai fait faire un diagnostic de performance énergétique par un professionnel certifié. Ainsi, après le passage du diagnostiqueur, il était plus que jamais urgent de refaire entièrement l’isolation de ma maison. Un projet qui me motive beaucoup en sachant que pour le financement des travaux d’isolation, des aides financières peuvent être accordées aux propriétaires par l’Anah (l’Agence Nationale de l’Habitat), mais également par l’État français.

Mais saviez-vous que près de 20 % des gaz à effet de serre émis dans le monde proviennent des lieux d’habitation ? En vivant dans une maison bien isolée, je participe également à la protection de l’environnement dans le respect du Grenelle de l’environnement. En effet, je réduis les émissions de CO2 en provenance de mes appareils électroménagers, dont particulièrement le chauffage. Enfin, été comme hiver, je profite du confort et de la qualité de vie apportés dans une construction BBC grâce à l’absence de variation de température et cela sans oublier l’inexistence de l’humidité, qui est particulièrement nocive pour la santé.

Quel système d’isolation pour sa maison ?

Ainsi, en évaluant la performance énergétique de ma maison, j’ai appris que les pertes de chaleur des bâtiments mal isolés se font à 30 % par les toits, 20 % par les murs, 13 % par les vitres et 7 % par le sol. Ce sont donc les zones sensibles de la maison qu’il faut à tout prix isoler. Par ailleurs, il faut également penser aux ponts thermiques issus de la jonction de deux matériaux de construction comme le mur et le plancher par exemple. D’où la nécessité de bien choisir son système d’isolation.

Isolation extérieure

Dans cette optique, le premier réflexe est souvent de favoriser une isolation intérieure. Pourtant une isolation thermique par l’extérieur serait plus efficace. En effet, les déperditions de chaleur se font par les interstices des surfaces qui entrent en contact avec les extérieurs comme les murs par exemple. Et même si les plafonds et les planchers sont également bien isolés, il y a toujours des possibilités de pont thermique, puisque ces derniers sont en contact direct avec les murs. Ce qui n’est pas du tout le cas avec une isolation thermique par l’extérieur, grâce à la fixation d’isolants thermiques sur les murs.

Qui plus est, opter pour ce type d’isolation, c’est profiter de l’inertie thermique murale. Plus précisément, puisque dans la journée les murs emmagasinent la chaleur du rayonnement solaire, cette chaleur se diffuse dans la maison, une fois la nuit tombée.

(photo vignette page d’accueil : anastaz1a, photo 1 : TranscendentalGenealogist, photo 2 :Knauf insulation - licence Creative Commons)

Écrit par K. le dans Pour la maison

Ce billet vous a plu ? Partagez le !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : z9chxq6cet