Comment bien choisir son absorbeur d’humidité ?

Il n’y a rien de plus désagréable que de vivre dans une maison ou dans un appartement où certaines pièces sont envahies par l’humidité. Pour y remédier rapidement, je vous recommande d’investir sans plus attendre dans un absorbeur d’humidité.

À quoi reconnait-on l’humidité dans une pièce ?

Tout a commencé, lorsqu’en déménageant dans un nouveau logement, j’ai eu soudainement des rhinites allergiques récurrentes, alors qu’auparavant, je n’attrapais que très rarement le rhume de foin. Selon mon médecin, mes crises d’allergies sont sans doute dues à l’humidité ambiante qui règne dans mon appartement.

Sitôt arrivé chez moi, je me mets tout de suite à la quête des signes d’humidité dans chaque pièce comme le décollement du papier peint, l’apparition de moisissures sur le plafond, ou encore de boursouflures sur la peinture murale. Concernant ma maison, la présence de buées sur les fenêtres de ma chambre, ainsi qu’un gondolement des plinthes au pied des murs sont plus que flagrantes pour confirmer que certaines pièces de la maison sont sujettes à l’humidité.

Et pour être définitivement fixé, j’ai même emprunté l’hygromètre d’un de mes collègues de travail pour mesurer le taux d’humidité de ces pièces. Le résultat était sans appel. Je devais agir au plus vite, pour ne pas mettre en péril ma santé.

L’achat d’un absorbeur d’humidité s’imposait

Seulement voilà, comme j’étais locataire, il n’était pas question que je me ruine dans des travaux couteux d’assèchement. Qui plus est, je ne sais même pas l’origine de l’humidité. La dernière solution qui s’imposait était alors de faire l’acquisition d’un absorbeur d’humidité. Également appelés déshumidificateurs, ces dispositifs comme leur nom l’indique ont pour fonction principale de réduire l’humidité dans une pièce en absorbant les vapeurs d’eau contenues dans l’air, assurant ainsi une atmosphère plus saine et plus légère.

Un dispositif que je trouve particulièrement efficace, puisqu’en plaçant un absorbeur d’humidité dans le petit débarras où j’entrepose mes affaires personnelles et mes livres, j’ai remarqué au fil du temps que les moisissures qui s’installaient sur les meubles et les chaussures commençaient à s’atténuer petit à petit, pour disparaitre entièrement par la suite, à ma grande satisfaction.

Absorbeur d’humidité et déshumidificateur

Chimiques ou électriques ?

Il existe deux grands types de déshumidificateurs. Il y a d’abord les modèles électriques. De par leur grande capacité d’absorption, ces derniers sont surtout recommandés pour les grandes surfaces, ainsi que pour les pièces de la maison qui sont régulièrement soumises à l’humidité comme la cuisine et la salle de bain par exemple.

Leur mode de fonctionnement ? Ces appareils aspirent l’air, le condensent, pour le transformer en liquide qui sera par la suite stocké dans un bac à vider régulièrement. Particulièrement recommandé en cas de dégâts des eaux, les seuls inconvénients de ce type d’absorbeur d’humidité sont sa gourmandise en électricité, ainsi que son côté bruyant. À éloigner donc des chambres à coucher.

Sinon en alternative, il y a l’absorbeur chimique. Pour cette fois-ci, ce sont des produits chimiques comme le chlorure de calcium qui se charge de la déshumidification de l’air. Il va de soi que l’électrique est plus onéreux par rapport au chimique. Pour ma part, je trouve que les deux sont complémentaires et donc pour plus d’efficacité, j’ai à la fois acheté le modèle chimique et électrique. Depuis, j’en ai fini avec la rhinite allergique.

Écrit par K. le dans Pour la maison

Ce billet vous a plu ? Partagez le !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : rpg5taet7g