Restaurer les vieux meubles en bois

Meuble à restaurer

Véritable roi de la récup, chez moi, rien ne se jette, particulièrement les vieux meubles. Je les garde précieusement au chaud dans mon grenier et lorsque mon emploi du temps et l’inspiration sont au rendez-vous, je les sors pour les restaurer.

La tendance est actuellement aux meubles recyclés

Jusqu’ici vous vous débarrassiez sans peine de vos vieilles tables, bahuts et chaises ? Peut-être qu’en lisant cet article, vous changerez d’avis et commencerez enfin à les mettre de côté. En effet, rénovés ces meubles se négocient à prix d’or chez les brocanteurs, dans les boutiques vintage et dans les vide-greniers. Pendant vos moments libres, partez chiner. Vous serez étonné du coût d’achat très élevé des vieux meubles. Je me suis découvert cette passion, lorsque j’ai aidé ma meilleure amie à déménager.

L’intéressée a fait surtout appel à mon service pour les petits travaux de bricolage comme l’installation des rideaux, le branchement de la machine à laver, l’accrochage des tableaux… Et c’est là que j’ai craqué sur son mobilier magnifiquement restauré. Focus Maison est ma source d’inspiration question maison. N’hésitez pas à vous rendre sur le site si vous manquez d’idées de décoration.

Mais je reviens sur l’engouement nouveau des Français pour ce type de mobilier. Généralement fabriqués dans du bois dur ou précieux, les meubles anciens s’intègrent et s’adaptent très facilement à tous les styles de décoration. Moi je suis particulièrement fan de leur côté élégant, classe et chaleureux, surtout si après restauration, le mobilier a gardé ses couleurs naturelles. Enfin, ce sont des investissements à long terme, car contrairement aux matériaux dans lesquels sont fabriqués aujourd’hui les meubles, le bois est robuste et solide.

Les bons gestes à adopter

Meuble ancien

Le tout premier meuble que j’ai remis à neuf est un très vieux rocking-chair de ce type, trouvé dans le débarras d’une grande tante. Je me suis même déplacée à la campagne à deux cents kilomètres de mon domicile pour le récupérer avant qu’elle ne le jette. Six à sept mois m’ont été nécessaires pour donner un coup de jeune au mobilier. En effet, je tâtonnais beaucoup dans les premiers temps. Qui plus est, je ne disposais pas encore de l’outillage et des produits nécessaires.

Mais c’est chose faite maintenant et je serais très heureux de partager mes astuces. La première étape est le décapage. Avec ce geste, je me débarrasse des résidus de cire ou de vernis et l’utilisation de produits chimiques comme le décireur est indispensable, mais attention, installez vous dans une pièce bien aérée car les inhalations de ces produits sont toxiques. Préférez les décapants qui ne nécessitent pas de rinçage. J’applique le produit, puis je le laisse agir pendant une vingtaine de minutes. Quand il commence à former des bulles sur les surfaces des meubles, je gratte délicatement avec une petite brosse métallique.

Après, je dépoussière avec un chiffon doux sans peluche et j’attends vingt-quatre à quarante-huit heures avant de passer au traitement à la fois curatif, mais surtout préventif des mites et champignons. C’est tout simplement indispensable. Par la suite, je bouche à l’aide d’un mastic tous les trous, ainsi que les fentes. Un temps de séchage d’au minimum quatre heures est indispensable avant de s’attaquer au ponçage. Une fois que les surfaces du meuble sont lisses et entièrement dépoussiérées, j’applique enfin le vernis ou la cire.

Écrit par K. le dans Pour la maison

Ce billet vous a plu ? Partagez le !

2 commentaires

Écrit par Julie le 16/02/2015 à 11h04

… tout se transforme, il faut trouver une belle inspiration. Le plus simple et le plus rapide, est de refaire la peinture pour donner une nouvelle vie au meuble.

Écrit par Caro1234 le 16/11/2015 à 11h53

J'ai moi aussi de vieux meubles et ton article me donne vraiment des idées. merci pour ton partage!

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : 5tpznz692a